Personnalisation:

Aïna Enfance & Avenir, fournisseur d’avenir aux enfants de Madagascar

Aïna Enfance & Avenir, une association pleine de sens : « Aïna » signifie « la vie » en malgache. L’association Aïna Enfance & Avenir est née en 2005 et agit depuis sa création sur l’île de Madagascar. Elle a été créé pour venir en aide aux enfants ainsi qu’aux jeunes mamans mineures dans le besoin. Association humanitaire à but non lucratif, son financement est uniquement constitué des dons qu’elle reçoit. 

Madagascar, un pays avec une population en situation précaire : L'île compte un peu plus de 24 millions d’habitants. Antananarivo, la capitale rassemble plus de 9 millions d'habitants. Frappée par la pauvreté et le manque d’infrastructures en matière de santé, de transport et d’éducation, 90% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 

Les actions de l’association : Aïna Enfance & Avenir a pour objectif d’améliorer la vie quotidienne de cette population malgache, notamment celle des enfants orphelins et des jeunes mères célibataires dans le besoin. L'association a donc créé diverses structures pour aider les adultes à s’insérer dans la vie professionnelle et contribuer plus généralement à la scolarisation d’enfants démunis en leur permettant un accès à l’éducation en crèche ou en maternelle. 

Les structures de Aïna Enfance & Avenir :

  • L’orphelinat (situé à Malaza) : est la première structure créée par l‘association. Elle regroupe différents espaces de vie pour accueillir les enfants orphelins de père et/ou de mère, âgés de 6 mois à 15 ans. Les enfants bénéficient d’un environnement affectif, scolaire et médical stable grâce aux différents aménagements mis en place tels que les chambres, un réfectoire, des sanitaires, une bibliothèque…De quoi leur donner plus qu’un toît.

  • Les maternelles solidaires AINA : à Madagascar, l’école maternelle publique gratuite n’existe pas, raison pour laquelle l'association  a décidé d’en créer 2 ; une à Isotry (un bidonville d’Antananarivo) et l’autre à Laniera (un quartier rural situé en périphérie de la capitale). Les maternelles proposent des programmes pédagogiques et des activités adaptés aux enfants en fonction de leur âge, un soutien et accompagnement pour les parents grâce aux ateliers de sensibilisation, ou encore des groupes de paroles. L’objectif : que 100 % des enfants poursuivent leur scolarité au CP.

  • Le Village Aïna : situé à Antanandrano, il est constitué d’un terrain de 5 ha (dont 4ha de surfaces cultivables) incluant trois bâtiments de 700 m2. Le site regroupe plusieurs structures et programmes : la Maison des ados, dédiée aux jeunes lycéens de l’orphelinat,  une crèche solidaire ainsi que le Centre de formation Agriculture et Élevage permettant aux jeunes mamans et aux paysans de la commune d’être formés. Cette année, le CFAE, agréé accueille aussi des jeunes filles dans le besoin.

Si vous avez l’occasion d’aller à Madagascar, n’hésitez pas à contacter les membres de l’association, accueillants et souriant, c’est avec plaisir qu’ils vous feront découvrir leur combat quotidien. L’association accueille également des stagiaires venant de filières éducatives, sanitaires ou encore sociales sous réserve d’acceptation du dossier. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : http://www.ainaenfance.org 

Le guide du mécénat : https://www.ainaenfance.org/wp-content/uploads/2018/10/GuideMecenatA4_AINA.pdf