Agir à notre échelle au développement de la grande île

Des sandales éthiques et solidaires

Pendant son stage en journalisme, Vincent assiste au rendu du rapport sur la pauvreté à Madagasacar . A la Banque mondiale, le constat est sans équivoque : 90% de la population magache vit sous le seuil de pauvreté. Un second déclic va l’inciter à vouloir contribuer au développement à long terme de la Grande île. Agir à son échelle d’un point de vue économique en travaillant avec des artisans locaux, mais aussi en contribuant à l’accès à l’éducation des enfants malgaches. Les ateliers sont payés 15% plus cher que le marché local, et une relation de confiance et de transparence se noue avec eux pour voir sur le long terme. Hana a aussi nouer un partenariat avec une coopérative qui s’occupe de la confection des packagings. Une coopérative qui réunit plusieurs villages aux alentours de la capitale et tressent à la main nos petits packagings.

Favoriser l’accès à l’éducation

Agir sur le prisme de l’éducation à travers l’action de l’Association Aïna, Enfance & Avenir a été évident notamment pour sa maitrise du contexte local.





Aïna Enfance & Avenir est présent depuis quatorze ans à Madagascar et vient en aide à 300 bénéficiaires. Sa première structure, le centre Aina, permet à 50 enfants orphelins d’être logés, nourris, soignés et scolarisés. Le village Aina est, quant à lui, un magnifique projet qui permet d’accéder à des soins pédiatriques. Le village prend en charge notamment les enfants devenus adolescents du centre Aina. C’est aussi un lieu de formation pour jeunes mamans ainsi qu’une crèche solidaire où un remarquable écosystème a été mis en place. Enfin, l’association, à ses débuts, avait mis en place des crèches solidaires pour permettre à de jeunes mamans célibataires de bénéficier d’une formation, devenir autonome, et a permis aux enfants d’être gardés en même temps. Les enfants ayant grandis, les deux crèches sont devenues des écoles maternelles solidaires.


Aucune école maternelle publique n’étant existante à Madagascar, permettre à des enfants une « intégration réussie en cours préparatoire dans les écoles primaires publiques ; accompagner les mamans, à travers des ateliers mère-enfant » sont des actions significatives auxquelles nous sommes heureux de contribuer. Hana intervient tout spécialement pour l’école maternelle solidaire d’Isotry comptant 60 enfants et Pour chaque paire commandée, 5 euros sont versés à l’association et permettent de financer la scolarité d’un enfant en maternelle pendant une semaine. 5 euros représente une partie des frais de scolarité annuel ainsi que les fourniture scolaires, un petit déjeuner, un repas, la petite collation du gouter, et les charges relatives au fonctionnement de l’école maternelle solidaire.

Pour en savoir plus: https://www.ainaenfance.org/